2009

Les fous des billes dans les caves Parisiennes se la p├Ętent pour tourner un clip .

RiMSKY BIBLE JACKSON/MADDY JACKSON feat ENZ


2008 Ajaccio

la passion des billes en plastique ....

Nous nous sommes intéressés de près aux jeunes qui se réunissent pour jouer au pistolet à billes dans les environs d'Ajaccio, le MAS (mouvement anti sègue ...) compte 15 à 20 membres vivant dans la clandestinité, notre courageux reporter El Gato a pu les approcher et ramène ces images terribles . Nous n'avons pas pu localiser où étaient enfermées les sègues prisonnières peut être sont elles déjà toutes réeduquées ? Nous avons étés rassurés en passant devant le Globo et la part des Anges où de nombreuses sègues semblaient en parfaite santé, faut il douter du sérieux du MAS ?

0805 les billes du MAS

 

Du port d’Ile Rousse, Jusqu’à Bonifacio, Cinquante mille segue, Vivaient sur l’Ile de Pasquale Paoli, * Alors dites leur que ce sont des cloches, Et d’une race pure, Et qu’ils ont peur des képis, * A leur naissance, leur père leur a dit, Que ce seraient des enfants sans souci, Qu’il comblerait le moindre des crédits, * A l’âge de huit ans, Le portable à l’oreille, A l’âge de dix ans, Les lunettes Chanel, A l’âge de quinze ans, Les chaussures Prada A l’âge de vingt ans, La voiture de papa. * Et mort aux tâches, A ces enfants gâtés, Qui se montent la sega devant les français, Ils n’ont pas de classe, Ils n’ont que la monnaie, De leurs parents naïfs et de l’Etat français, * Oh zitte qu’est ce qu’on fait ce soir, Et on ira ce le boire au Line * En descendant le cours, Ils passent d’abord au Rex, C’est là qu’ils se la pètent Avec trois folles du sexe Ils passent à l’Oriente, Pour draguer les mineures Terminent à l’Aventure, Et passent pour des branleurs, * Oh zitté, je me suis pris un coghju ce soir, Oh va bé facce de moi Et mort aux taches, Aux étudiants ratés, Qui fuient les bancs d’la fac, Pour les bars de Corté, Ils n’ont pas de classe, Ils n’ont que la monnaie, De leurs parents naïfs et de l’Etat français, * Aho on va faire un poker * Sur les murs de notre île, Ils taguent "arabi fora", Ca me rappelle une doctrine, Celle des français d’abord, Ils tapent sur Sarkozy, Mais ils sont pires que lui, Je crois même qu’ils sont proches, De ce vieux Jean Marie, * Et mort aux tâches, A ces petits fachos, Qui trahissent la Corse, Et tous nos idéaux, Ils n’ont pas de classe, Ils n’ont que les idées Du racisme primaire, De certains français, * Quant à mon héritier, Je voudrais qu’on l’éduque Dans la légalité, Loin des bars de Corté, Qu’on lui apprenne l’histoire de la Constitution, Pour qu’ils ne chantent pas de chansons à la con, * Et mort aux tâches, A ces petits fachos, Qui trahissent la Corse, Et tous nos idéaux, Ils n’ont pas de grâce, Ils n’ont que les idées, Du racisme primaire de certains français, * Et mort aux tâches, A ces enfants gâtés, Qui se montent la sega, Devant les français, Ils n’ont pas de classe, Ils n’ont que la monnaie, De leurs parents naïfs et de l’état français, * Et mort aux taches, Aux étudiants ratés, Qui fuient les bancs de la fac, Pour les bars de Corté, Ils n’ont pas de classe, Ils n’ont que la monnaie, De leurs parents naïfs et de l’état français, De leurs parents naïfs, Et de l’état français, De leurs parents naïfs, Eteint Eteint Ecoute il est en transe Senti que e voce, Ao toutes les fins elles sont comme ça ; On nage en plein cliché, aller monte E di u statu francese, Ao basta basta ao tu t’es pris pour Maï, oh ma chi sega.